PLUI Cère et Rance

L’ancienne Communauté de communes de Cère et Rance en Châtaigneraie a prescrit l’élaboration du PLUi le 12 décembre 2016.

Le territoire est composé des communes suivantes :

–        Cayrols

–        Marcolès

–        Omps

–        Parlan

–        Roannes-Saint-Mary

–        Le Rouget-Pers

–        Roumegoux

–        Saint-Mamet-la-Salvetat

–        Saint-Saury

–        La Ségalassière

–        Vitrac

Situé au Nord de la Châtaigneraie cantalienne, le territoire de Cère et Rance en Châtaigneraie est une énième couronne de l’agglomération d’Aurillac à laquelle il est principalement relié par le RN122.

Il a ainsi été aux premières loges d’un phénomène de périurbanisation qui a conduit les populations à quitter les pôles économiques pour s’installer massivement en des lieux où le foncier était plus accessible.

Cette tendance a conduit le territoire à avoir un dynamisme démographique fort, qui s’estompe depuis le début des années 2000 mais reste tout de même positif, et par ailleurs à un mitage et un étalement urbain très consommateurs d’espaces naturels et agricoles.

Malgré une forte dépendance à l’agglomération aurillacoise sur le plan économique et une tendance à la « résidentialisation » des villages, le territoire possède deux polarités locales pourvues d’équipements et de commerces de proximité.

Cela constitue toutefois une économie fragile, composée essentiellement de micro-entreprises. L’agriculture en est un pilier important, comme dans le reste de la Châtaigneraie, mais elle peut également représenter des difficultés face au développement résidentiel qui s’opère.

 

Face à ces évolutions rapides, la question des compromis se pose entre développement démographique et économique, et préservation de l’environnement.